Did I Mention I Miss You : troisième et dernier tome de la saga DIMILY !

 

1479761184706_PART_1479761184654-01.jpeg

Auteur : Estelle Maskame

Date de sortie : 3 novembre 2016

Editions : Pocket Jeunesse

Synopsis : Quand Eden rentre à Santa Monica pour l’été, tout le monde la regarde de travers. Son père et Jamie lui en veulent terriblement d’avoir semé la zizanie dans la famille. Et lorsque Tyler débarque sans prévenir, plus rien ne va.

Malgré leur rupture et le départ précipité de Tyler l’année passée, ont-ils vraiment tous les deux tourné la page comme ils le prétendent ?

348 pages

Mon avis :

J’avais pré-commandé le livre pour le recevoir le plus tôt après sa sortie et il est arrivé deux jours après (puis lu le soir même;) )

J’avais vraiment hâte de lire ce troisième tome de la saga DIMILY que j’attendais depuis quelques mois. Et j’ai été triste de laisser l’univers d’Eden et Tyler lorsque je l’ai refermé.

Eden retourne à Santa Monica après avoir essayé d’oublier Tyler pendant de longs mois mais le voici de retour. Ils partent ensemble à Portland, laissant le reste de la famille seule, pour essayer de se réconcilier.

« Là-haut, au dessus de cette cascade, je suis à des millions de kilomètres de la Californie. L’odeur de mousse humide, la fraîcheur de l’air, les arbres si verts et vivants, c’est ça, l’Oregon. »

J’ai adoré la plume de l’auteur dans ce roman, elle est toujours aussi simple, agréable et légère, j’avais vraiment l’impression de vivre l’histoire.

Ce troisième tome est de loin mon préféré, ils font beaucoup plus de choses dans celui-ci que dans les autres et personne n’est là pour les empêcher de se retrouver.

Et moi qui suis souvent déçue par la fin des romans, j’ai adoré celle-ci, qui clos parfaitement le troisième tome de la saga.

« Je range ma paire rouge dans la boîte, puis dans le placard, et ferme la porte.

Un jour, j’ai juré de ne plus jamais les porter, mais je les ai gardés, parce qu’au fond de moi, je savais qu’il me restait un espoir. J’ai eu raison de donner une seconde chance à Tyler et de suivre mon cœur. Parfois, ça vaut le coup de prendre des risques. »

La photo n’a pas été prise par moi mais par une amie à qui j’avais prêté le livre 🙂

Tag 2 : Lecteur en vacances

tag-vacances.jpg
Aujourd’hui je fais le tag du lecteur en vacances de PKJ. Je pensais le faire plus tôt, mais comme je suis une lectrice en vacances… 😉
1) En vacances, lisez-vous seulement des livres traditionnels ou sur liseuse ? Généralement ce sont des livres traditionnels (ce qui alourdit énormément ma valise, mais ce n’est pas grave 😉 ), tout simplement parce que j’achète très peu de livres sur ma liseuse.
2) En vacances, lisez-vous plus ou moins qu’à votre habitude ? Beaucoup plus ! Il m’arrive de lire plusieurs livres par jour alors que lorsque je ne suis pas en vacances, je lis à peine plus d’un livre par semaine… (et oui, c’est peu)
3) Préparez-vous une pile à lire spéciale vacances ou vous laissez-vous guider par vos envies ? J’ai une pile à lire mais je ne sélectionne pas de livres spéciaux pour les vacances, je vois en fonction de mon humeur et de ce que j’ai envie de lire.
4) Avez-vous un genre préféré de lectures pour les vacances ? Comme je l’ai dit plus haut, je vois en fonction de ce que j’ai envie de lire. Ça peut être de la sf comme de la romance.
5) Achetez-vous plus ou moins de livres en vacances qu’à l’habitude ? Plus. Enfin, je crois. J’ai surtout plus de temps pour flâner dans les librairies ou sur internet 🙂
6) Réalisez-vous des défis livresques pendant vos vacances (le défi PKJ de juillet est disponible et celui d’août est en préparation) ? J’ai du modifier ma réponse puisque le défi d’août vient de sortir : je participe au défi PKJ d’août et je crois que j’en ferai plus souvent.
7) Quel est le genre de livre que vous avez le plus envie de lire pendant vos vacances ? A ce jour, je dirai Nos faces cachées de Amy Harmon.
8) Quels sont les 3 autres livres que vous aimeriez lire pendant vos vacances ? Dans le silence de ton coeur de Alice Ranucci, Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys et Ta façon d’être au monde de Camille Anseaume.
9) Avez-vous l’intention de lire un Pocket Jeunesse pendant vos vacances ? J’ai déjà lu Did I Mention I Need You ? (ma chronique ici) et Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers (ici).
10) Avez-vous un bon souvenir de lecture en vacances ? Tous les moments où je lis en vacances sont des bons souvenirs !
11) Pouvez-vous conseiller 3 lectures idéales pour les vacances ? Nés à Minuit, les deux premiers tomes de la série DIMILY (là ce n’est pas conseillé, c’est obligatoire !) et du coup ça m’en fait trois 😉
12) Avec quel personnage de roman aimeriez-vous partir en vacances ? Miranda dans Nés à Minuit.
13) Quel lieu de roman (réel ou imaginaire) aimeriez-vous visiter ? Santa Monica (dans DIMILY), j’aimerais tellement visiter cet endroit !

Si vous aussi vous avez fait ce tag, n’hésitez pas à mettre un lien vers votre article dans les commentaires !

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers

9782266253550.jpg

Auteur : Benjamin Alire Saenz
Date de sortie : 18 juin 2015
Editions : Pocket Jeunesse
Synopsis : Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Portant, ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais…
C’est donc l’un avec l’autre, l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.
368 pages

Mon avis :

Je ne savais pas à quoi m’attendre en commençant ce livre mais il avait été un coup de cœur pour tellement de personnes que j’avais énormément envie de le lire. Je ne connaissais pas le sujet (on le devine facilement au fur et à mesure de l’histoire) et je n’ai pas voulu lire de critiques avant, pour garder la surprise jusqu’au bout.
Le livre est très bien écrit et il se lit facilement : on a totalement l’impression d’être dans l’histoire du fait des dialogues souvent présents, sans que la description ne soit négligée.
Ari est un garçon solitaire et vit plutôt mal son adolescence et Dante est un garçon curieux qui a la joie de vivre, ils veulent tous les deux comprendre le monde qui les entoure.
« Mes parents se tenaient par la main. Je me demandais ce que ça faisait de tenir quelqu’un par la main. Je parie qu’on trouve tous les secrets de l’univers dans la main de quelqu’un. »
Je n’ai cependant pas découvert autant de secrets de l’univers que ce à quoi je m’attendais, ce qui m’a un peu déçue. La fin était un peu rapide par rapport à tout le reste du roman mais on le met vite de côté après une lecture comme celle-ci ! Je ne dirai pas que ce livre a été un coup de cœur, mais il n’en est pas loin.
« Il m’a serré sans dire un mot.
Un autre secret de l’univers : parfois, la douleur est comme une tempête venue de nulle part. La matinée la plus ensoleillée peut se conclure par un orage. Par des éclairs et du tonnerre. »

Did I Mention I Need You ?

d.i.m.i.l.y,-tome-2---did-i-mention-i-need-you---746274.jpg

Auteur : Estelle Maskame
Date de sortie : 4 mai 2016
Synopsis : Cela fait un an qu’Eden n’a pas vu son demi-frère Tyler… son amour secret. Une histoire impossible. Chacun est passé à autre chose. Eden est heureuse avec Dean, son nouveau petit ami, et Tyler est parti à New York.
Mais quand il invite Eden à l’y rejoindre, ils ne pourront pas faire semblant éternellement.
Dans la chaleur étouffante de l’été new-yorkais, il devient vite évident qu’ils s’aiment encore…
343 pages

Mon avis :

Eden a attendu un an entier avec impatience de retrouver Tyler. Comme si le reste n’existait pas jusqu’au moment où elle va le revoir. J’ai trouvé ça un peu dommage qu’elle ne pense qu’à lui.
Le point positif, c’est que l’on a toujours l’impression de voyager dans ce deuxième tome, car l’auteur décrit parfaitement l’image de New York, avec beaucoup de détails.
Il était évident qu’Eden allait tromper Dean avec Tyler, seulement ils décident de lui avouer en espérant qu’il leur pardonnera, plutôt que de lui cacher et qu’il s’en rende compte tout seul (ce qui arrive souvent dans les livres).
Sauf que dans tous les romans, il y a malheureusement des personnages qui viennent s’opposer au bonheur du héros. Pour ne pas spoiler, je dirai seulement que j’étais sûre qu’il/elle interviendrai encore une fois, et pas positivement.
La fin m’a déçue (encore !) Avec la phrase qu’ils s’étaient dite « No te rindas », je pensais vraiment qu’elle serait différente.
« Au moment où j’aperçois ce qui s’étale sous mes yeux, j’oublie totalement la raison de notre présence ici. J’oublie les mains de Tyler sur mon corps. J’oublie qu’il s’apprête à me dire que c’est fini. Parce qu’à cette seconde, ce qui me frappe, c’est la vue. »

 

Did I Mention I Love You ?

9782266265140

Auteur : Estelle Maskame
Date de sortie : 7 janvier 2016
Synopsis : Eden, 16 ans, va passer l’été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie… Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent…
Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.
410 pages

Mon avis :

Avant toute chose, il faut savoir que ce n’est pas le genre d’histoire et de livre qu’on voit dans tous les magasins, à tous les coins de rues. Cela existe, c’est vrai, mais c’est un sujet plutôt tabou.
Ce livre a été pour moi une belle façon de rêver puisque depuis longtemps, je n’avais pas lu de livre qui n’est ni un livre de sf, ni un fantastique et qui se passe de nos jours. Une façon de rêver car je voudrais voyager. Pas voyager dans quelques villes de mon pays. Visiter le monde. Découvrir de nouveaux pays, de nouvelles horizons et faire le plein de beaux souvenirs tout en prenant une énormité de photos (il faut savoir que je suis une fana de photo) ! Mais revenons au livre.
Un point qui est très important : Eden n’a pas été subjuguée par son demi-frère la première fois qu’elle l’a vu, comme on le voit partout. Elle le traite même de blaireau. Ce n’est qu’après qu’elle remarque qu’il lui « plaît ». Elle ne tombe pas sous le charme de Tyler dès le début : elle sort avec un autre garçon qu’il déteste, mais quelques signes discrets venant de Tyler peuvent déjà nous faire comprendre qu’elle lui plaît également.
Ce que j’ai aimé dans l’histoire c’est qu’elle est différente et pas du tout commune (voir mon intro :))
Mais encore une fois, la fin m’a déçue. Évidemment, je me doutais qu’elle allait finir avec Tyler, puisqu’il y a deux autres tomes, mais je ne penserai pas que ça se terminerai de cette manière-là.
Je vous laisse découvrir tout ça et vous faire un avis sur ce livre. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, et si vous aussi vous voudriez voyager, dans quels pays voudriez-vous aller ?

 

Ce livre fait également partie de mon Book Haul de Mars.

Là où j’irai

1540-1

Auteur : Gayle Forman
Date de sortie : 3 novembre 2011
Synopsis : Adam est une rock star. Un jour, à New York, il tombe en arrêt devant une affiche : son ancienne petite amie, Mia, violoncelliste virtuose, joue au Carnegie Hall.
Depuis trois ans qu’ils ne se sont pas vus, Adam n’a vécu, composé que pour Mia. Mia, qui l’a quitté après l’accident de voiture dont elle a réchappé de justesse. Mia, partie pour revivre. Sans lui. Cette nuit, ils se retrouvent enfin. De bars en restaurants,ils vont errer dans New York endormie, à la recherche de leurs souvenirs perdus. Pour que, de nouveau, leurs cœurs battent à l’unisson…
 240 pages

Mon avis :

Tout d’abord, il faut savoir que j’ai adoré le premier tome, Si je reste, alors que celui-là m’a moins plu.
En tant que musicienne, j’ai trouvé qu’au début du roman, il y avait trop de termes techniques (de musique) pas forcément expliqués. Ce qui nous amène soit à chercher sur internet, soit à lire des phrases sans les comprendre, ce que je déteste énormément.
Au départ, le livre ne me plaisait pas car je trouvais que ça manquait d’action. A partir des deux tiers du livre seulement, j’ai eu plus l’impression de me retrouver dans les personnages de Si je reste. Je n’ai pas vraiment compris pourquoi Mia avait décidé de quitter Adam, même s’il lui avait dit qu’elle pourrait refaire sa vie sans lui, j’ai trouvé que ses raisons n’étaient pas tellement justifiées.
Comme dans le tome 1, j’aime toujours autant lire les retours dans le passé, cela apporte de la vie au récit, comme si ça avait vraiment existé. D’ailleurs, dans les deux livres, l’histoire est avant tout basée sur ces retours en arrière.
Malheureusement, la fin passe trop vite. Je me suis rendue compte que le livre était trop court. Il faudrait quelque cents pages de plus. Mais je suis satisfaite de ma lecture, même si le début n’était pas génial.

 

Ce livre fait partie mon mon Book Haul de Mars que vous pouvez retrouver ici.

Ma raison de vivre

ma-raison-de-vivre-557497-250-400.jpg

Auteur : Rebecca Donovan
Date de sortie : 5 mars 2015
Synopsis :
– Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout.
Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l’attend tous les soirs quand elle rentre chez elle…
537 pages

Mon avis :

Ce que vit Emma chaque jour chez elle est vraiment horrible. Pour se protéger, elle se renferme et la seule amie qu’elle a est Sara, la fille populaire du lycée.
Même si le fait qu’Evan tombe amoureux d’elle, qui est la fille la moins ouverte du lycée (ce qui fait un peu cliché), j’ai totalement aimé l’histoire. D’ailleurs ce que je trouve génial c’est qu’ils ne sortent pas ensemble dès le début du roman car Emma ne veut pas que quelqu’un d’autre que Sara sache ce qu’il se passe chez elle et il faut savoir que ce genre de choses existe, certains vivent la même chose qu’Emma, mais tous n’osent pas le dire.
Et enfin une fin que j’ai aimé ! (si on peut dire ça). Car même si je ne m’y attendais pas, elle paraissait logique par rapport à tout ce qui avait pu se passer dans le livre.
La première chose à laquelle j’ai pensé après avoir refermé le livre c’est « Il faut que je lise le tome suivant. »
On a tellement envie de savoir ce qu’il va se passer. Si ce qu’elle endure chez elle va s’arrêter ou non.
Ce livre a eu beaucoup de d’avis positifs et je comprends pourquoi. C’est vraiment un livre magnifique, qui parle d’une cause qui est réelle, qui existe et qui est vraiment affreuse. Je le conseille à toutes et à tous.