La femme parfaite est une connasse !

2017-03-27 10.12.48 1.jpg

Auteur : Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard

Date de sortie : 9 février 2013

Editions : J’ai Lu

Synopsis : Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites. Vous y découvrirez notamment des théories comme « la jurisprudence de la frange », « la théorie du pot de cacahuètes » ou encore le concept universel du « foutu pour foutu », mais vous apprendrez aussi « comment garder sa dignité quand on est complètement bourrée », « comment réagir devant un bébé laid », ou « les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si on ne veut pas entendre les réponses ».

157 pages

Mon avis :

J’ai acheté ce livre au Salon du Livre à Paris le week-end dernier et lundi soir, j’ai eu une envie subite de le lire, parce qu’il me semblait très léger et très drôle et que j’en avais vraiment besoin.

Dans ce livre, les deux auteurs nous font part de leurs théories très divertissantes sur des sujets totalement différents qui n’ont en commun qu’une chose (à ça près) : la femme parfaite (qui, on le sait tous, n’existe pas…).

Ce livre est un pur régal, je riais à toutes les pages et même si l’humour est la base du livre, il y a des allusions et des dénonciations discrètes au monde d’aujourd’hui dans lequel « il faut toujours être parfait ».

Si vous cherchez un livre pour vous détendre, rire (énormément) et passer un bon moment, celui-ci est fait pour vous !

Bon, je vous fais quand même cadeau d’une citation parce qu’elle m’a beaucoup fait rire :

« – Tu ne devrais pas boire de lait de vache, car tu n’es pas le bébé de la vache !

– Ah ! Parce que tu es le bébé du soja, toi, peut-être ?! »

 

— Cette chronique n’est pas très longue mais ce n’est en aucune raison parce que je n’ai pas aimé le livre ! J’ai passé un très bon moment pendant ma lecture, je ne me voyais simplement écrire trois pages sur mes ressentiments par rapport à ce livre.

Phobos 2

Screenshot_2017-03-09-17-57-39-1.png

Auteur : Victor Dixen

Date de sortie : 19 novembre 2016

Editions : Robert Laffont

Synopsis : Ils croyaient maîtriser leur destin.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

Elle croyait maîtriser ses sentiments.

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans

491 pages

Mon avis :

J’avais adoré le tome 1 de Phobos, et j’étais dégoûtée de ne pas pouvoir lire la suite directement.

Ce que j’adore dans l’écriture de Victor Dixen, c’est qu’il nous plonge directement dans l’histoire ! Il y a bien sûr quelques rappels au premier tome mais ce n’est pas trop lourd et ça ne plombe pas toute l’histoire.

« Tu sais pourquoi j’aime tant les roses ? Pas parce que ce sont des fleurs romantiques ou parce qu’elles permettent de jouer les jolis cœurs, comme tu me l’as reproché lors de notre première rencontre. Les roses n’ont rien de mièvre ou de gentil, elles sont juste vraies. Cruellement vraies. Si leurs pétales nous montrent que la vie est belle à couper le souffle, leurs épines nous rappellent qu’elle est dangereuse à en crever. »

Encore une fois, j’avais très envie de lire ce second tome mais je voulais prendre mon temps. Le problème est que le suspense et l’excitation sont tellement intenses que j’ai du m’empêcher de le lire d’un seul coup !

Dans ce roman, on retrouve les personnages très attachants du premier tome et l’esprit d’équipe du groupe est très présent.

« Je n’aurais jamais pu prévoir de tomber amoureux à ce point ! Quel con j’ai été de croire que Mars donnerait un sens à ma chienne de vie ! Le sens, c’est toi qui l’a donné! Ce que tu m’as offert me comble tellement que la mort ne me fait plus peur, et en même temps je n’ai jamais autant eu envie de vivre, pour être avec toi ! »

Une des qualités de l’auteur est qu’il apporte un suspense énorme à l’histoire. C’était très dur de ne pas lire la fin plus tôt ! (oui oui, vous savez, quand vous lisez la dernière page avant d’avoir commencé le roman… 😉 )

Encore une fois, j’ai très très hâte de lire la suite car avec cette fin, il m’est impossible d’attendre plus longtemps !

« Je n’ai plus honte.

Aucune angoisse ne peut résister, quand de tels yeux vous regardent ainsi, comme si vous étiez la chose la plus précieuse de l’univers. »