The Book of Ivy

51oQnCkIm-L._SX299_BO1,204,203,200_2

Auteur : Amy Engel
Date de sortie : 5 mars 2015
Synopsis : Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans ma vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
342  pages

Mon avis :

Je tiens à préciser qu’il y a des spoilers dans cet article alors si vous n’avez pas lu le livre, je vous conseille de passer votre chemin.
En lisant les avis sur internet après l’avoir emprunté à la bibliothèque, j’ai vu qu’ils étaient pour la plupart bons, voire très bons. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour moi (et pour une lectrice de Babelio dont la critique m’a bien fait rire).
Il est évident qu’Ivy va tomber amoureuse de Bishop (je ne reviendrai pas sur le choix du prénom du personnage) alors même que l’on n’a pas encore commencé le livre !
Je trouve également dommage que le livre ne soit pas plus long. Il aurait fallu plus de détails. De même, dans le résumé il est dit qu’elle attend de tuer Bishop depuis qu’elle est petite mais nous avons rarement des indications sur son enfance.
Les personnages sont trop parfaits, ils n’ont pas de profondeur, ils sont clichés/leur histoire est clichée (vous n’allez pas me dire le contraire, la fille qui s’oppose à sa famille pour l’amour de son mari, issu d’un mariage forcé je précise, c’est du déjà vu !)
La fin était bien sûr logique : Ivy ne veut pas tuer Bishop parce qu’elle l’aime…!
La seule surprise dans ce roman, c’est qu’elle se dénonce à la place de son père et sa sœur (qui, bien sûr, ne font rien pour la sauver) et qu’elle est rejetée par la société (enfin ça, ce n’était pas vraiment une surprise).
Au final, ce livre ne m’a pas plu du tout.

 

Petite information qui n’a aucun rapport avec cette chronique (mais je ne voulais pas faire un article spécial juste pour ça) : j’avais l’intention de créer un compte Instagram pour le blog mais je voulais savoir ce que vous en pensiez. Dites-moi tout dans les commentaires !

5 commentaires sur « The Book of Ivy »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s